Emile Jaques-Dalcroze

DALCROZE

Emile Jaques-Dalcroze, photo de Frédéric Boissonnas, Genève, date inconnue (vraisemblablement dans les années 1918 à 1920).

Le créateur de la rythmique est Emile Jaques-Dalcroze (1865-1950). Les premières recherches concernant la rythmique datent du début du siècle passé et se sont déroulées à Genève. Elles sont nées de l’expérience de l’enseignement du solfège auprès des étudiants professionnels.

Malgré les réticences, il développe ses expériences spatio‐motrices et c’est ainsi que les prémices d’un système éducatif tout entier voient le jour. Il constate que son « mode d’éducation n’intéresse pas uniquement les apprentis instrumentistes ou chanteurs, mais aussi les futurs danseurs ». En outre, il explore ses principes éducatifs avec des classes d’enfants et introduit sa méthode dans l’instruction publique.

Depuis, la rythmique s’est répandue à travers le monde, et a connu de multiples développements (éducation musicale des enfants, solfège, danse, théâtre, thérapie). L’Institut Jaques-Dalcroze de Genève, créé en 1915, est le centre international de la rythmique et organise tous les 4 ans un Congrès international. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites de l’Institut Jaques-Dalcroze et celui de la FIER, Fédération internationale des enseignants de rythmique.